PENDANT LE CORONAVIRUS : LIVRAISONS OFFERTES MAIS RETARDS À PRÉVOIR 

0

Votre panier est vide

Les ingrédients à bannir de sa salle de bain

25 juin, 2019

Les ingrédients à bannir de sa salle de bain

Les ingrédients à bannir dans sa salle de bain

Chez Jours à Venir, on est plutôt (très) orienté green. Et dans notre quotidien, la case Salle de bain est obligatoire au minimum deux fois par jour : il est donc important d’adopter des habitudes plus saines et bio pour celle-ci. Alors on s'éloigne des produits nocifs et agressifs, à commencer par cette liste non-exhaustive :

Les allergènes

  • Hydroxyanisole butylé (BHA) ou hydroxytoluène butylé (BHT) : utilisé comme conservateur dans les rouges à lèvres, lotions et produits hydratants, le BHA ou BHT peuvent provoquer des allergies. Le Centre international de recherche sur le cancer a également classé le BHA parmi les substances potentiellement cancérigènes pour les humains.
  • Methylisothiazolinone (MIT) et methylchloroisothiazolinone (MCIT) : ces conservateurs sont présents dans les gels douche, mais également dans les liquides vaisselles et la lessive.
  • Phenylenediamine: ce colorant est présent dans les teintures capillaires et les tatouages éphémères.
  • Résorcinol : ce perturbateur endocrinien est parfois présent dans les teintures pour cheveux, et est responsable de réactions allergiques.

Les composants irritants

  • Phénoxyéthanol : ce conservateur est utilisé pour palier le développement bactérien dans les produits de beauté et d’hygiène, comme dans les lingettes nettoyantes pour bébé. Allergisant, le phénoxyéthanol peut provoquer de l’eczéma et de l’urticaire chez certains. 
  • Sodium lauryl sulfate (SLS) et ammonium lauryl sulfate (ALS): ce sont des tensioactifs au rôle moussant voire détergent, ils peuvent donc être présents dans des dentifrices, gel douche, gommage ou shampoings…

Les perturbateurs endocriniens

  • Acide salicylique : cet ingrédient aux multiples propriétés présent dans certains shampooings, crèmes hydratantes ou nettoyants pour le visage.
  • Cyclopentasiloxane et cyclotetrasiloxane : présents dans les soins pour le corps et le visage.
  • Ethylhexyl methoxycinnamate : filtre anti-UV, nous le retrouvons dans certains produits solaires mais aussi dans certaines crèmes de jour ou fonds de teint.
  • Parabens : ces conservateurs sont présents dans une multitude de cosmétiques.
  • Triclosan : utilisé comme antibactérien ou agent de conservation, il est présent dans les dentifrices ou déodorants par exemple. 

Les produits potentiellement cancérigènes

  • Formaldéhyde ou formol: présent dans les cosmétiques – comme les vernis, il est considéré comme cancérogène par le Circ en cas d’inhalation. Heureusement, d’autres solutions saines aux vernis à ongle existent.
  • Vaseline ou petrolatum: nous le retrouvons dans les produits de soin, comme dans les sticks à lèvres hydratants.

Cette liste recense une partie des agents cosmétiques à risque. Vous êtes perdus ? Pas de panique ! Des applications comme Yuka, Inci Beauty ou Clean Beauty permettent de scanner les codes-barres de nos produits préférés afin de vérifier leur composition. Si le bilan n’est pas bon dans la majorité des produits cosmétiques de grande distribution, il y a aujourd’hui de nombreuses alternatives saines pour exclure les compositions néfastes de notre routine beauté. Alors on dit adieu au superflu : on ne veut que ce qui est nécessaire !

Et si le sujet vous intéresse, vous pouvez poursuivre vos recherches ici pour mieux connaître la composition de vos produits quotidiens.

Par Nina Barbaroux-Pagonis.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

News à venir