PENDANT LE CORONAVIRUS : LIVRAISONS OFFERTES MAIS RETARDS À PRÉVOIR 

0

Votre panier est vide

Rencontre avec Agathe Le Moing, créatrice de Coeur de Beurre

18 février, 2019

Rencontre avec Agathe Le Moing, créatrice de Coeur de Beurre

Cette semaine nous avons rencontré Agathe, la créatrice de Coeur de Beurre, une marque gourmande pour les enfants. Elle propose des créations en coton biologique avec broderie. Toutes les pièces sont imaginées dans son bureau caennais dans le but d'offrir aux plus petits des coupes parfaites et des matières agréables.

Pouvez-vous nous raconter votre parcours avant Coeur de Beurre ?

J’ai fait un master de droit à l’université de Caen, je me destinais à être avocate. Je suis partie à Paris pour chercher du travail mais pas nécessairement dans le droit. J’ai trouvé un poste très intéressant chez Princess Tam Tam où j’ai été responsable de boutique pendant 3 ans.
Par la suite je suis devenue maman, ce qui a remis mes perspectives de carrière et mes choix en question. Cela a été un vrai déclencheur. Être son propre patron était attirant mais c’est quand j’ai eu ma fille que j’ai eu le déclic et que j’ai décidé de me lancer.

Quand a été crée la marque ?

J’ai démissionné en été 2017 pour suivre mon conjoint en province. A ce moment-là tout était réuni pour que je me lance. J’ai fait un KissKissBankBank en Novembre 2017 qui a très bien marché, par la suite j’ai lancé mon site et ma première production en décembre. 

Qu’est-ce qui vous a donné l’idée de faire ce projet ?

J’ai cherché des vêtements brodés pour ma fille dans le commerce mais je n’ai pas trouvé. Il n’y avait pas de juste milieu avec la broderie : soit on trouvait des broderies peu chères mais de mauvaise qualité soit des broderies très chères mais pas accessibles à tous les portefeuilles. J’ai imaginé toute ma ligne de vêtements autour de la gourmandise et du goûter. C’est un univers enfantin qui parle à tout le monde et c’est sans fin au niveau de la création.

Quelle est votre mission à travers Coeur de Beurre ?

J’essaie de fonctionner au jour le jour pour l’instant, la marque étant encore toute jeune. À court terme, l’idée est de pouvoir continuer à broder sur du coton bio dans l’atelier de Normandie que j’utilise (le Super Atelier) sans changer mes prix et en assurant la pérennité de la marque. 

Quel est le message derrière les produits Coeur de Beurre ?

Je veux montrer que l’on peut habiller ses enfants correctement sans se ruiner, même si le prix est très subjectif et dépend du budget de chacun. En tant que marque, en faisant un effort au niveau des marges et en réduisant les coûts, on peut proposer des alternatives plus responsables, des produits plus propres. Les plus grosses marques auraient largement les moyens de faire de même, mais je pense qu’on ne place pas tous notre curseur de responsabilité au même endroit.     

Quel est le trait de caractère propre à vos produits ?

La gourmandise !

En quoi Coeur de Beurre est éco-responsable aujourd’hui ?

Le premier point sur lequel on travaille est le choix des matières : nous utilisons du coton à 85% bio. Ensuite, je n’utilise aucun emballage plastique, ni sur-emballage. Je travaille en flux tendu pour ne pas avoir de production inutile ni de stocks “morts”.

Quel est le processus de fabrication des produits ?

J’achète les bases déjà montées auprès d’un fournisseur qui est lui même labellisé Fair Wear Foundation et GOTS : tous les tissus sont en coton bio. En fonction des coloris choisis, je crée des broderies pour chaque modèle. Je les dessine puis les transmets à un atelier de piquage qui transforme mes dessins en code informatique. Ensuite, je récupère les fichiers et je brode les produits à l’atelier à l’aide d’une machine. Je n’ai pas de main d’oeuvre pour l’instant, tous les colis sont préparés et expédiés depuis l’atelier à Caen.

Si vous définissiez Coeur de Beurre en 3 mots ?

Gourmande, organique et colorée. 

Quel est le style de Coeur de Beurre ?

Original et ludique.

Si Coeur de Beurre était une ville, laquelle serait-elle ?

New York, c’est cette ville qui a inspiré ma première collection.

Si Coeur de Beurre était une musique, laquelle serait-elle ?  

Je danse le mia de IAM.
J’écoute cette musique depuis toute petite, elle me donne beaucoup de pêche pour travailler. C’est une musique intergénérationnelle et j’espère que mes produits seront pareils !

Si Coeur de Beurre était une icône, qui serait-elle ? 

Ma fille ! 

Quel est votre produit favoris, celui dont on ne se sépare jamais ?

Cette saison c’est le sweat brique de lait. Depuis que je l’ai dessiné ma fille le porte tout le temps !

Le jour où vous avez eu la plus grande joie avec Coeur de Beurre ?  

Quand j’ai lancé le site en décembre 2017, les premières commandes sont arrivées petit à petit, c’était très gratifiant. Par la suite j’ai eu une parution dans le magasine Milk, je n’étais pas au courant, c’était une jolie surprise.

Votre plus grand projet à venir ?

Je viens de sortir ma nouvelle collection de sweats pour le printemps.
Je travaille sur de nouveaux produits, qui sortiront en avril. C’est une gamme très différente, des produits un peu plus travaillés, j’ai hâte de vous la faire découvrir.

Un conseil mode à nous partager ?

Le point le plus important pour les enfants est de leur faire porter des vêtements confortables ! Le vêtement ne doit pas être une contrainte pour eux. J’habille beaucoup ma fille avec des sweats et des pantalons, dans lesquels elle se sent beaucoup mieux que des jupes/collants par exemple.

3 bonnes adresses éco-responsables à partager ?

J’habite à Caen donc je vais vous partager des adresses locales :

  • La maison du vrac (14 Rue Gemare, 14000 Caen) : c’est une épicerie qui a ouvert il y a deux ans.
  • Pancake Night Fever (23 rue Gemare, 14000 Caen) : une pancakerie vegan, sans gluten. Le brunch du dimanche est incroyable !
  • L’horloge penchée (59 Rue Pierre Mendès France, 14120 Mondeville) : pour trouver des meubles vintage et pour recycler c’est vraiment très sympa.

Que faites-vous au quotidien pour être responsable ?

La sensibilisation est de plus en plus forte. Chez moi je trie, je régule ma consommation d’énergie et d’eau, je me déplace en vélo. J’essaie au maximum d’inculquer de bonnes habitudes à ma fille : à deux ans, elle a déjà compris le principe du tri ! A la crèche, ils lui apprennent à faire du compost, je trouve cela très bien qu’on leur apprenne si tôt à faire attention.

Une folle envie pour notre planète : si demain vous étiez une super woman ou la ministre de l’écologie, que feriez-vous ?

J’interdirais tous les emballages plastiques ! Ils ne servent strictement à rien et il y a de multiples alternatives au plastique.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

News à venir