PENDANT LE CORONAVIRUS : LIVRAISONS OFFERTES MAIS RETARDS À PRÉVOIR 

0

Votre panier est vide

RENCONTRE AVEC ELSA, FONDATRICE DE LA TEXTILERIE

04 novembre, 2018

RENCONTRE AVEC ELSA, FONDATRICE DE LA TEXTILERIE

Rencontre avec Elsa, la fondatrice de la Textilerie qui nous parle de son rapport à l’habillement. Elle nous raconte le jour où elle a pris conscience de sa sur-consommation et comment elle a réussi à donner une seconde vie à ses vêtements. Pour apprendre à créer et à faire soi-même, rendez-vous à la Textilerie, le lieu éco-responsable et créatif dédié au vêtement !

Racontes-nous ton premier jour, ce moment, ce déclic qui a engendré une prise de conscience, un nouveau départ et de nouvelles initiatives.

C’était en décembre 2015, je venais de partir de mon boulot, j’avais besoin de faire le point et de trouver ce qui allait m’épanouir professionnellement. Cette période de transition était propice à la réflexion. J’ai voulu faire le grand ménage chez moi et j’ai  pris conscience de ma sur-consommation et de mon sur-stockage de vêtements. Il y a en avait vraiment partout dans mon placard ! J’avais une machine à la maison alors plutôt que de les jeter ou de les laisser mourir, j’ai eu l’idée de transformer mes vieux vêtements et j'ai commencé à coudre.

Qu’as-tu fait après ce premier jour ?

J’ai décidé de consommer de façon plus raisonnée. J’ai arrêté d’acheter des vêtements neufs, je n’achetais qu’en seconde main dans les friperies. C’est à ce moment là que je me suis sensibilisée et vraiment intéressée aux enjeux de la mode responsable.

Quels ont été les bienfaits apportés par ce changement ?

J’ai pris conscience de ma sur-consommation. J’ai gagné en connaissance sur le textile par ma propre pratique. J’ai apprécié à sa plus juste valeur ce que j’avais et ce que je trouvais. Je fabriquais ou je chinais des vêtements de bien meilleure qualité qui étaient faits pour durer dans le temps. J’avais moins mais en mieux et ce fut un réel soulagement !

Quel a été la suite de votre parcours ?

J’avais quitté mon boulot et j’étais en période de réflexion, je passais mon temps à coudre. L’idée de faire partager cette passion m’est rapidement venue. Je voulais lancer un lieu de création où l’on pouvait apprendre à faire soi-même et à créer. J’ai ensuite rencontré Alice Merle qui était dans le milieu, on a mis en commun nos idées pour donner naissance à La Textilerie. Un lieu éco-responsable et créatif dédié au vêtement où l’on apprend à inventer, à créer, à transformer, à échanger et à partager les savoirs-faire. La Textilerie, c’est un lieu hybride, on peut chiner et donner une seconde vie à ses vêtements, on peut profiter d’un espace de travail pour mener à bien ses projets couture, découvrir des créateurs engagés et échanger, s’informer autour d’un bon café ! A travers ce projet, je voulais changer le rapport des personnes à leur habillement, leur permettre d’avoir un rapport plus raisonnable et plus conscient.

3 bonnes adresses / bons plans responsables à partager ?

  • La Textilerie (évidemment)
  • L’Amazouna (une marque de cosmétique solide, zéro déchet)
  • La Petite Roquette (ressourcerie à Paris)

Quel conseil donneriez-vous aux personnes qui souhaitent agir aujourd’hui ?

S’intéresser aux choses et être curieux de son environnement. Quand on s’intéresse vraiment aux choses, on se rend compte des impacts et des conséquences et c’est là que l’on peut décider d’agir et de changer.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

News à venir