PENDANT LE CORONAVIRUS : LIVRAISONS OFFERTES MAIS RETARDS À PRÉVOIR 

0

Votre panier est vide

RENCONTRE AVEC EVA, végétarienne consciente

04 novembre, 2018

RENCONTRE AVEC EVA, végétarienne consciente

Racontez-nous votre premier jour, ce moment, ce déclic qui a engendré une prise de conscience, un nouveau départ et de nouvelles initiatives.

Mai 96.
Pendant le week-end de Pentecôte j’ai découvert que la viande c’était en réalité des animaux morts. Depuis ce jour là je n’en ai plus jamais mangé. J’étais trop jeune pour que ce soit réellement une conviction mais ca l’est devenu avec le temps.

Que fais-tu depuis ce premier jour ?

Depuis que je suis indépendante, je consomme des produits bio, de saison et locaux le plus souvent possible. Je commence à élargir cette réflexion au de-là de l’alimentation. Quand j’étais ado, je ne faisais pas du tout attention aux vêtements et aux cosmétiques que j’achetais. Maintenant je regarde de plus en plus la composition et le lieu de fabrication des produits.Je limite l’utilisation des transports : en ville je marche et je prends le vélo. Dans des grandes villes on peut facilement se passer d’une voiture.

Quels sont les bienfaits que t’apportent ces changements ?

J’ai meilleure conscience, je suis plus à l’aise moralement.           
Ma plus grosse prise de recul a été sur l’industrie agroalimentaire et consommer autrement me fait me sentir mieux dans mon corps et dans ma tête.

 Aurais-tu des bons plans responsables à partager ?

  • La cantine vagabonde dans le 18ème à Paris : c’est un restaurant de produits de saison, bio et végétarien. Ils livrent aussi à vélo, compostent leurs épluchures. Ils font plein d’action pour remettre du sens dans leur business.
  • La cité fertile : c’est un lieu qui a ouvert cet été à Pantin dans une ancienne friche de la SNCF. Il y a de nombreuses activités organisées pour imaginer la ville de demain. Une ville qui lutterait contre le gaspillage, plus verte.

Si demain tu étais une super woman ou la présidente, que ferais-tu pour la planète ?

J’interdirai tous les produits alimentaires transformés.

Comment imagines-tu la planète en 2030 ?

J’imagine que les industries vertes vont prendre de plus en plus de place et que cela s’accompagnera d’une prise de conscience de la société civile. Selon moi elle est grandissante mais il y a encore beaucoup de chemin à faire.

Pourquoi soutiens-tu Jours à Venir ?

Je trouve génial d’avoir un site qui rassemble de multiples marques qui font les choses biens et de ne plus avoir à se demander où les trouver.           
Jours à Venir c’est une belle alternative pour savoir simplement où consommer de manière responsable.

 

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

News à venir