LIVRAISON OFFERTE À PARTIR DE 50€ D'ACHAT - EN RAISON DU CORONAVIRUS, UNE MAJORITÉ DES LIVRAISONS SE FERA POST CONFINEMENT

0

Votre panier est vide

Rencontre avec Florapada, des bijoux éthiques et solidaires

05 février, 2019

Rencontre avec Florapada, des bijoux éthiques et solidaires

Cette semaine, nous rencontrons Ludovic, co-fondateur de Florapada, des bijoux éthiques, engagés et solidaires qui s’inspirent du savoir ancestral du peuple Huichol et dont la fabrication permet de financer l’éducation de jeunes enfants au Mexique.

Parlez-nous de votre parcours avant Florapada, comment vous-vous êtes rencontrés ?

Il faut savoir que Florapada est une histoire de famille. Ma soeur, Alexandra, est partie pour réaliser sa 5ème année d’école de commerce à Guadalajara au Mexique. Sur place, elle se fait de nombreux amis et y rencontre des artisans mexicains de la tribu Huichole. Grâce à eux, elle découvre l’art du tissage de perles et en tombe amoureuse. A son retour en France, elle porte régulièrement ces bijoux très colorés avec des tenues simples et unies.

Elle obtient de nombreux retours positifs ! Tout le monde adore les créations et est fasciné par ce savoir faire.

C’est à ce moment là qu’Alexandra a l’idée de lancer Florapada : des bijoux alliant le style français et le savoir-faire mexicain. Andy, le deuxième associé, a rencontré Alexandra en école de commerce. Et moi (Ludo), je suis le frère d’Alexandra, au départ je donnais des petits conseils à ma soeur à droite à gauche puis elle m’a proposé de rejoindre le projet. Voilà comment s’est construite l’équipe Florapada.

Quels sont vos rôles respectifs chez Florapada ?

Alexandra gère toute la partie design et création, Andy s’occupe de la communication et du digital et moi je suis sur la partie achats et commercial. Nous travaillons également avec Paulina, amie Mexicaine d’Alexandra, qui fait l’intermédiaire entre nos artisans mexicains et nous, qui sommes à Paris.

Quand a été crée Florapada ?

En 2017, juste avant notre campagne de crowdfunding.

Quelle est votre mission à travers ce projet ?

Changer le monde ! (rires) C’est une réponse un peu bateau mais c’est l’idée. Ma conception est qu’il y a aujourd’hui beaucoup de problèmes dans le monde et que la solution passera d’abord par l’éducation. Je ne dis pas que nous sommes foutus mais ce seront surtout les générations futures qui auront le pouvoir de changer les choses si on arrive à leur transmettre les bonnes valeurs.

C’est pourquoi Florapada a à coeur de soutenir l’éducation des jeunes au Mexique au travers de notre partenariat avec l’association mexicaine Lazos. Pour chaque bijou vendu, nous finançons un livre pour un enfant d’une école. Notre volonté est de faire bouger les choses via l’éducation. La clef est d’apporter et d’aider les enfants aujourd’hui pour qu’ils puissent construire un avenir meilleur pour tous.

Quel genre de livres distribuez-vous aux enfants mexicains ?

Il s’agit d’un livre sur les valeurs que nous finançons aux enfants entre le CP et le CM2. En effet, les enfants soutenus par l’association vivent dans des quartiers défavorisés et sont entourés par les vols, la violence, la drogue… L’objectif de ce livre est de leur faire comprendre que ce à quoi ils sont confrontés au quotidien n’est pas normal.

L’association Lazos intervient sur de nombreux autres points : ils rachètent et construisent des écoles, ils forment les professeurs et les directeurs, et ils font même des ateliers avec les parents d’élèves pour leur apprendre à avoir des comportements plus respectueux et transmettre de bonnes valeurs à leurs enfants.

Quel est le trait de caractère, le petit plus, propre à vos produits ?

Le métissage culturel ! Ce sont des bijoux franco-mexicain. Il y a l’aspect traditionnel mexicain et le style plus français, plus épuré et classique.

En quoi êtes vous éco-responsable aujourd’hui ?

Nous sommes engagés au niveau de l’éducation. Il y a aussi l’aspect équitable de notre commerce. Nous proposons une rémunération juste à tous nos artisans, sans négociation. Avec nos transporteurs, nous compensons notre taxe carbone et essayons au maximum de réduire nos déchets.

Quel est le processus de fabrication des bijoux Florapada ?

Tous les dessins sont faits à Paris par Alexandra. Les prototypes sont réalisés au Mexique pour ce qui concerne les tissages de perles. Cette partie est supervisée par Paulina, notre intermédiaire au Mexique. Le métal est sourcé en France et tous nos bijoux sont dorés à l’or fin ou argentés dans des maisons de dorures parisiennes. Les bijoux sont assemblés dans notre atelier en France mais nous préférons communiquer sur le “made in Mexico” pour mettre en avant le travail de nos artisans.

Quel est le style de la femme Florapada ?

Cela pourrait être vous ! (rires)

Florapada incarne une parisienne, qui aime les bijoux mais qui souhaite faire attention à sa consommation et qui veut changer les choses. Elle aime que les produits soient jolis et qu'ils racontent une histoire.

Si votre marque était une ville, quelle serait-elle ?

Guadalajara, car c’est dans cette ville que Florapada y prend source.

Si votre marque était une musique, quelle serait-elle ?  

Je ne vais pas vous dire Despacito pour le côté musique latine, ça ferait trop cliché… Heal the world – Mickael Jackson !

Si votre marque était un animal, lequel serait-il ?

Ce ne serait pas un animal en particulier mais plusieurs. Les huichols ont une symbolique très forte vis à vis des animaux. Le loup est par exemple synonyme de sagesse et de connaissance, notre collection “Lobo” reprend notamment les couleurs du pelage du loup. Le cerf, "Venado", est synonyme de nourriture abondante, c’est l’animal qui va se sacrifier pour que les hommes puissent se nourrir ainsi que leurs enfants, un messager des dieux. Nous nous sommes beaucoup inspirés des symboles de la culture Huichol pour le nom de nos collections.

Quel est votre produit favori, celui dont on ne se sépare jamais ?

Ce sont les joncs, sans hésitation ! Ils sont faciles à associer, à accumuler, on peut les porter en toutes occasions pour un style chic et décontracté.

Le jour où vous avez eu la plus grande joie ?  

La campagne de crowdfunding : quand on a atteint notre objectif, 4 jours avant la fin, c'était un moment chargé d’émotion. Nous étions très satisfait car cela venait valider notre concept. On a sorti le champagne le soir même !

Des inspirations mode à nous partager ?

Je vais laisser Alex répondre pour celle-ci (rires)
Alexandra : Je suis une amoureuse des bijoux et j’adore les accumuler. En effet, les bijoux finalisent une tenue et mettent en avant la beauté de chaque femme. Sur les poignées, j’adore porter un bracelet Amuletto avec en accumulation plusieurs joncs (un avec perles et un sans perles). Pour les bagues j’adore les accumuler également. Pour les boucles d’oreilles, je porte très souvent nos créoles en hiver comme en été avec tous types de tenues.

Le mot d’ordre mode serait pour moi : accumulation !

Que faites-vous au quotidien pour être responsable ?

Je fais des choses simples, je trie évidemment, je fais attention à ma consommation en eau et nous parrainons un enfant de l’association Lazos. Je vais encore tombé dans le cliché je m’excuse, mais il s’appelle Roberto (rires).

Si demain vous aviez tous les pouvoirs que feriez-vous ?

La téléportation ! Ce serait pas mal pour faire les allers-retours Paris – Guadalajara !


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

News à venir