LIVRAISON OFFERTE À PARTIR DE 50€ D'ACHAT - EN RAISON DU CORONAVIRUS, UNE MAJORITÉ DES LIVRAISONS SE FERA POST CONFINEMENT

0

Votre panier est vide

Rencontre avec Guillaume et Xavier, fondateurs de Label Chaussette

04 juin, 2019 1 Commentaire

Rencontre avec Guillaume et Xavier, fondateurs de Label Chaussette

Label Chaussette, c’est la rencontre d'amis désireux d’en finir avec les chaussettes ternes et sans histoire. Après des études de commerce, ils décident de se réunir pour créer une marque de chaussettes de qualité qui a du style. Le coeur du projet : mettre en avant des créations de jeunes artistes sur des chaussettes en coton pour leur redonner tout leur potentiel !

Parlez-nous de votre parcours avant Label Chaussette ?

Guillaume : Nous sommes des amis d’école de commerce, on s’est rencontré à Audencia. Pendant sa dernière année, Xavier a choisi une spécialité entrepreneuriat, il a travaillé sur un projet qui était l’esquisse de Label Chaussette. Il avait l’idée du concept, du partenariat avec des artistes mais c’est resté à la phase de projet.  Ensuite, on s’est séparé, Xavier est parti en audit pour un stage de fin d’études et je suis parti à New York dans une start-up. J’ai adoré l’ambiance et la dynamique d’une jeune entreprise, ça m’a donné le goût de l’entrepreneuriat. C’est à mon retour en France qu’on a décidé de se lancer pour de bon. Pendant six mois, on a bossé à fond sur le projet, on a rencontré de nombreux artistes et un réel engouement, ça nous a beaucoup motivés ! Nous avons lancé notre campagne Ulule en mars 2018, on voulait mettre en avant le savoir-faire Français et on s’est tourné vers Broussaud Textiles pour nous accompagner. 

Pourquoi des chaussettes ?

Xavier : Déjà parce qu’on adorait le produit ! On sentait aussi un bon timing, un renouveau de la chaussette. Dans le cadre de mes études, je suis parti en Asie et j’ai découvert une autre culture. Là-bas, la chaussette est un véritable accessoire qui est beaucoup plus valorisé et coloré. En Corée, il y avait même des boutiques entières dédiées à la chaussette ! On sentait que cela arrivait en France, le style avait évolué, les gens osaient montrer leurs chaussettes, c’était le retour de la chaussette fun et décalée. C’était aussi le boom du made in France et on s’est dit qu’on allait allier tous ces éléments pour donner naissance à Label Chaussette.

Quelle est votre mission à travers ce projet ?

Nous avons deux missions : promouvoir des artistes à travers nos produits en liant l’univers de l’art et celui de la mode. Revaloriser la chaussette en France : adieu les chaussettes tristes et sans histoire !

Quel est le trait de caractère, le petit plus propre à vos produits ?

La collaboration avec les artistes et le savoir-faire français.

En quoi êtes-vous écoresponsable aujourd’hui ?

Nous fabriquons tout en France en circuit court, il est important de valoriser le savoir-faire français et de faire le plus local possible. Notre fournisseur est labellisé Oeko-Tex, la certification à l’échelle mondiale pour tous les produits textiles bruts, garantissant la non-utilisation de produits chimiques nocifs pour la santé, même s’ils ne sont pas encore réglementés par la loi.

Quel est le processus de fabrication des produits ?

On commence par des échanges avec les artistes. Ils reçoivent le template de la chaussette sur lequel ils dessinent. On leur donne toutes les contraintes techniques mais on les laisse totalement libres dans la création. Ils nous proposent trois dessins et on fait notre sélection pour passer au prototypage avec le fabricant. Notre fournisseur va retravailler le dessin maille par maille pour l’adapter parfaitement à la chaussette. Une fois le dessin validé, on passe à la production.

Quel est votre produit favori, celui dont vous ne vous séparez jamais ?

Guillaume : la chaussette de Pierre Merriaux, c’est un artiste qui nous a beaucoup aidé pour le lancement. Il est très impliqué et toujours motivé pour travailler avec nous. Il a une atmosphère complexe qui était difficile à transposer sur une chaussette. Il a réussi à transmettre son univers et à utiliser toutes les parties de la chaussette pour en faire une véritable œuvre d’art !

Xavier : la chaussette d’Agathe Sorlet, elle a réussi à retravailler la chaussette blanche de façon très sympathique ! J’adore le motif qui plaît autant aux filles qu’aux garçons.

Le jour où vous avez eu la plus grande joie ? 

Il y en a eu beaucoup !

Le jour où nous avons reçu nos premiers prototypes fut très intense ! C’était du concret, on réalisait qu’on commençait quelque chose. C’était vraiment satisfaisant d’enfiler les chaussettes qu’on avait crée !

Qu’est ce vous imaginez pour Label Chaussette à moyen terme ?

Nous souhaitons garder le cœur du projet qu’est la collaboration artistique.

Peut-être étendre notre gamme à de nouveaux produits de prêt-à-porter mais toujours en travaillant avec des artistes. A termes, on rêverait d’ouvrir un concept store hybride qui soit à la fois une galerie d’art et une boutique. Cela nous permettrait d’allier vraiment nos deux univers et de faire ressortir la création au maximum !

En septembre 2019, nous lançons une collaboration inédite et accrochez-vous ça va être surprenant !

Si votre marque était une ville, quelle serait-elle ?

Valparaiso, une ville réputée pour le street-art aux façades très colorées, des compositions incroyables se forment par accident, on adore !

Si votre marque était une icône, qui serait-elle ?

Guillaume : Jean Michel Basquiat

Xavier : la mère de Guillaume, notre meilleure ambassadrice !

Si votre marque était un animal, qui serait-elle ?

Un singe, pour l'espièglerie et de notre marque et surtout pour notre modèle bananes dessiné par Albane Cho ! 

Que diriez-vous à quelqu’un qui souhaite se lancer dans l’entreprenariat ?  

Il faut prendre son temps, ne pas se précipiter. Quand on entreprend, on est souvent impatient, on veut que les choses sortent vite, on veut voir tout de suite les résultats alors on fait mal les choses parfois. Prendre du recul est essentiel.  Il faut également tester son idée et son produit avant de lancer quoi que ce soit et toujours se positionner du point de vue du client !

Des bonnes adresses écoresponsables à partager ?

La recyclerie : une ancienne gare réhabilitée en tiers lieu écoresponsable dans le 18ème arrondissement de Paris, il y a des ateliers, des conférences, un café-cantine où se restaurer, on adore l’endroit !

Chez Inès et Julie : un magasin moderne et urbain qui prône le made in France à Toulouse, vous pouvez y retrouver nos belles chaussettes !


1 Réponse

de Panthou Sibylle
de Panthou Sibylle

11 juin, 2019

Bravo et continuez !

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

News à venir