LIVRAISON OFFERTE À PARTIR DE 50€ D'ACHAT - EN RAISON DU CORONAVIRUS, UNE MAJORITÉ DES LIVRAISONS SE FERA POST CONFINEMENT

0

Votre panier est vide

Rencontre avec Juliette, co-fondatrice de La Canopée

03 mars, 2020 1 Commentaire

Rencontre avec Juliette, co-fondatrice de La Canopée

Cette semaine nous avons rencontré Juliette, avec Cécile, sa sœur, elles ont créé La Canopée il y a 5 ans. Depuis une jolie success story s’est écrite autour de ces soins naturels et véganes. Elle nous dévoile l’histoire de La Canopée, les liens familiaux qui tissent la toile de leur entreprise et comment elles imaginent le futur de la cosmétique !

Qu’avez-vous fait avant de lancer La Canopée ?  

On a fait des études assez différentes Cécile et moi. J’ai obtenu un master en design et environnement à la Sorbonne et j’ai commencé un stage de recherches pluridisciplinaires d’un an. En commençant mes études, je voulais travailler sur des projets de constructions écoresponsables et imaginer des liens entre design et architecture pour le futur des constructions. Après cette année de travail en recherche, j’ai eu un aperçu du métier que je pouvais avoir et ça a remis beaucoup de choses en question. Je me suis sentie très déracinée de mon sud natal, éloignée de la nature et même si j’aimais bien ma vie parisienne, je ne m’y projetais pas. Je suis rentrée à Grasse et j’ai réfléchi à ce que je pouvais faire, l’endroit où je voulais vivre et à mes projets de vie. C’était un moment de pause nécessaire. Simultanément, Cécile terminait ses études en chimie des formulations et elle rentrait d’un semestre en Thaïlande. On s’est retrouvée toutes les deux chez nos parents à une semaine d’intervalle. Avec ces études, Cécile était déjà engagée dans la voie de la parfumerie et de la cosmétique. Elle avait rêvé du métier de nez qui s’est en fait révélé très difficile d’accès et s’était réorientée vers la formulation relative aux propriétés des plantes. On a commencé à parler d’un projet commun autour des cosmétiques. Une nuit à refaire le monde sur la cosmétique naturelle, on s’est rendu compte qu’on pouvait aller beaucoup plus loin, que les produits pouvaient être plus naturels, plus sensoriels, plus efficaces. Le lendemain on a commencé à travailler dessus et ça a été le point de départ de La Canopée. On pensait pouvoir sortir notre marque en 1 an et demi et finalement ça nous a pris 3 ans ! On a lancé 27 références le 1er novembre 2017.

Qu’est-ce que tu préfères dans le fait de travailler avec ta soeur ?

Cécile est une acharnée de travail. On a de gros horaires mais elle m’étonne toujours : elle ne baisse jamais les bras. C’est un super ingénieur, elle se creuse la tête jusqu’à trouver une solution ! 

La Canopée en quelques mots ?

La Canopée c’est l’assurance d’avoir un produit sain avec 100% d’origine naturelle tout en préservant la sensorialité et l’efficacité !

Comment est composée votre équipe ?

Nous sommes neuf chez La Canopée : je m’occupe du marketing et de la communication, Cécile est notre ingénieur développement et elle gère la production. Nous avons recruté 7 personnes :

  • Lucile, notre experte diagnostic peau : notre rencontre s’est faite à travers les réseaux sociaux. Elle nous suivait depuis le début et quand on a posté notre offre d’emploi elle a postulé directement. Elle a commencé à travailler pour nous à distance et nous l’avons rencontré physiquement seulement un an après avoir commencé à travailler ensemble !
  • François-Xavier est responsable commercial et c’est aussi le petit ami de Cécile
  • Baptiste est notre administrateur des ventes et… notre cousin !
  • Carine est responsable des envois et du service client. Elle était notre prof de danse quand on était petites 
  • Liuba est à mi-temps et est en charge du conditionnement des produits et de l’entretien des locaux
  • Enfin nous avons deux alternantes : Andréa sur la partie ressources humaines et Fanny qui est préparatrice en cosmétique et bras droit de Cécile. 

La Canopée a pris de l’ampleur rapidement ! Quelles ont été les étapes ?

La surprise d’abord !
Avant le lancement j’ai passé des jours et des nuits à développer notre site. On l’a lancé à minuit le 1er novembre, à minuit et demi, on avait les premières commandes. Par la suite, tout s’est très vite emballé. Nous avons été contactés par de nombreux distributeurs et la commercialisation de la marque s’est lancée toute seule.  Après les 3 ans de galère, tout est devenu limpide !

Quels sont les engagements de la marque ?

100% naturel et 100% végane : nous ne souhaitons utiliser aucun ingrédient d’origine animale dans nos cosmétiques. On ne veut pas distribuer nos produits dans des pays qui testent sur les animaux. On est engagée auprès de One Voice pour la défense des animaux et nous faisons régulièrement des dons pour soutenir cette association.

Quels sont vos projets à venir avec La Canopée ?

On a beaucoup de projet cosmétiques avec Cécile qui nous font envie.
Nous sommes toutes les deux enceintes en ce moment et on aimerait bien pouvoir proposer des produits pour les femmes enceintes et les bébés. On a grandi et on pense que c’est le bon timing.  L’univers des capillaires nous attire aussi énormément car il y a beaucoup d’innovation à réaliser sur le 100% naturel.  
On a aussi un projet fou : celui de développer nos propres cultures pour pouvoir réaliser nos extractions !

D’où te vient cet engagement ?

Je pense que je suis la représentation de notre génération. J’ai 32 ans et j’ai la volonté de changer les choses sans pour autant avoir l’impression de sortir du lot. J’ai passé un cap où je me suis dit que je pouvais allier mes valeurs avec mon travail et être en harmonie entre ce que je fais et ce en quoi je crois.

Qu’est-ce que l’entreprenariat t’aura appris sur toi ?

C’est une histoire de famille ! Je ne souhaitais pas entreprendre coûte que coûte. J’apprends beaucoup à lâcher prise. Au début c’était notre bébé à Cécile et moi, on a passé 3 ans à travailler dessus. Une fois que ça a été lancé on a agrandi notre équipe au fur et à mesure et chaque personne a dû se réapproprier La Canopée, moi y compris.

Comment on le concilie avec une vie de famille ? 

Je suis à 4 mois de grossesse donc je ne peux pas encore parler en tant que maman. Mais pour l’instant j’ai trouvé ça très dur ne serait-ce que le fait de décider de faire un enfant : il faut de la place et de la disponibilité et La Canopée a pris beaucoup d’espace ces 5 dernières années. Pendant le 1er trimestre c’est très dur de garder le secret, j’ai été malade et j’ai pensé à toutes les femmes qui sont obligées d’être discrètes. J’ai eu la chance d’être dans un environnement familial et donc de pouvoir le dire assez rapidement.     
En parallèle tout est très entremêlés dans nos vies avec Cécile. Les locaux sont dans la maison familiale, nos parents nous aident beaucoup et un grand nombre de nos discussions tournent autour de La Canopée.

Qu’est-ce que tu conseillerais à quelqu’un qui souhaite se lancer dans l’entreprenariat ?

De suivre son instinct : nous n’avons pas fait d’étude de marché ni de business plan mais on avait le sentiment que la marque qu’on était en train de développer répondait à un besoin de notre génération. Nous n’avons pas été scolaires mais on s’est fait confiance !

Quel est le produit que tu utilises le plus ?

La gelée noire aux actifs purifiants : c’est notre produit phare et je n’arrive pas à utiliser d’autres nettoyants. 

Pourrais-tu nous partager ta routine beauté ?

J’ai une peau sèche, réactive et à tendance acnéique. Le matin, je me réveille le visage avec la brume aux fleurs méditerranéennes. J’applique notre nouveau sérum illuminateur de la roseraie et ensuite je mets la crème concentrée aux actifs repulpants avec le sérum synergie essentielle pour éviter l’apparition d’imperfections. 
J’utilise le masque aux acides de fruits deux à trois fois par semaine sur la mâchoire et le menton pour lutter contre les microkystes et les imperfections liées aux hormones.
Le soir, je nettoie ma peau : huile douce aux fleurs et gelée noire si je suis maquillée sinon je n’utilise que de la gelée noire. Ensuite je mets la crème concentrée aux actifs repulpants avec le sérum synergie essentielle mais en couche plus épaisse que le matin.

Aurais-tu une inspiration à nous partager ?  

En ce moment ce qui ne tourne pas autour de La Canopée tourne autour de ma grossesse (rires) ! J’écoute beaucoup le podcast Bliss, il m’accompagne régulièrement ! Je trouve que Clémentine a le don de mettre à l’aise les gens qu’elle interview et aborde des sujets très variés.


1 Réponse

Vincent Nathalie'
Vincent Nathalie'

10 mars, 2020

Très intéressant, des jeunes gens pleins d’idees et d’optimisme, bravo à toute l’équipe de la canopée

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

News à venir