LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 80€ D'ACHAT - RETOUR OFFERT

0

Votre panier est vide

Rencontre avec Louise, co-fondatrice de Cozie

16 juin, 2020

Rencontre avec Louise, co-fondatrice de Cozie

Cette semaine nous avons rencontré Louise. Avec Émeric et Arnaud, ils ont créé Cozie, une marque de cosmétiques bio, naturels et zéro déchet grâce à un processus innovant : la dozeuse. Louise nous raconte son parcours et nous présente Cozie, ses engagements et leurs ambitions pour la suite.

Quel a été ton parcours avant de te lancer dans l’aventure Cozie et comment as-tu rencontré Émeric et Arnaud ?

Je tenais un blog sur le mode de vie zéro déchet et j’avais réussi à me créer une communauté sur les réseaux sociaux autour du zéro déchet et de la consommation responsable. Un jour, Émeric m’a contacté via Instagram pour me parler de son idée : créer une marque de cosmétiques zéro déchet. J’ai adoré l’idée mais on n’est pas allé plus loin… C’est quelques mois plus tard, lors d’un voyage en Corée, que l’on s’est retrouvés (Émeric habitait en Corée à l’époque) et que l’on s’est dit qu’il fallait absolument lancer ce projet ensemble ! Ensuite, c’est Arnaud qui a rejoint l’équipe car Émeric et lui étaient amis de longue date.

Qu’est-ce qui fait que vous êtes tous les 3 complémentaires ?

C’est assez drôle car on se dit à chaque fois qu’aucun de nous trois n’aimerait faire ce que fait l’autre et c’est ce qui fait qu’on est super complémentaires ! Par exemple, moi je m’occupe du marketing et de la communication, mais je n’aimerais ni faire du commercial ni de l’ingénierie et ni Arnaud ni Émeric ne voudrait faire du marketing ou de la communication. Chacun est bon dans ce qu’il fait !

Qu’est-ce qui t’a donné l’idée de faire ce projet ?

Avant de me lancer dans le projet Cozie, je tenais un blog sur le zéro déchet, je faisais pas mal de conférences et les gens me disaient souvent : tu n’aimerais pas passer aux cosmétiques zéro déchet ? Le problème c’est qu’il y a quelques années c’était soit tu achètes des cosmétiques solides soit rien du tout. Je me suis dit qu’il fallait absolument qu’une marque propose autre chose que des cosmétiques solides, en restant toujours dans la démarche zéro déchet. Et c’est à ce moment là qu’Émeric m’a parlé de son projet qui correspondait totalement à mon idée. Émeric a eu envie de lancer ce projet parce qu’il a travaillé pendant 10 ans pour un grand groupe de cosmétiques français. Il aimait ce qu’il faisait mais y trouvait une incohérence totale : la mise en flacon se faisait à l’autre bout du monde tout comme le recyclage et le packaging, aucune conscience éco-responsable là-dedans. Il fallait donc changer radicalement la vision de la cosmétique traditionnelle.

D’où t’es venue cette conscience responsable ?

Mes parents m’ont toujours éduquée avec une conscience éco-responsable : manger bio, recycler mais rien de plus. J’ai pris conscience qu’il y avait un réel problème à une époque où je consommais beaucoup de fast fashion et ça ne me rendait pas plus heureuse. Puis, j’ai eu un déclic en 2014 à Noël : je me suis rendue compte que tous les cadeaux qu’on m’avait offerts étaient des choses dont je n’avais pas besoin et qui avaient engendré une quantité importante de déchets. Ces cadeaux allaient sûrement finir à la poubelle un jour ou l’autre. Etant donné qu’on est des milliards sur la planète, je me suis dit que la situation devait être partout pareil, et c’est à partir de ce moment que j’ai complètement changé ma façon de consommer.

Quelle est votre mission à travers ce projet ?

Aider les gens à changer de mode de vie, se tourner vers un mode de vie plus sain et plus responsable

Quels sont les engagements de ta marque ?

  • un engagement environnemental : on récupère les flacons, on les lave, on les réutilise
  • un engagement antigaspi : grâce à la dozeuse, les gens se servent uniquement de ce qu’ils ont besoin (ni plus ni moins)
  • un engagement social : on travaille en collaboration avec des ESAT, donc des personnes en situation de handicap. Ce sont eux qui font le lavage, le remplissage, qui envoient les produits.

  • Cozie en quelques mots ?

    Optimiste, engagée et authentique.

    Quel est ton produit Cozie favori ?

    Le déodorant et le dentifrice car je les utilise tous les jours ! J’adore aussi les deux crèmes pour le visage, elles sont super efficaces !

    Quelle a été la plus grosse difficulté à laquelle vous ayez dû faire face ?

    Réussir à expliquer le projet et convaincre que c’était une bonne idée. Beaucoup doutaient du projet… On nous disait souvent : l’idée est géniale mais vous pensez réellement que ça va marcher, que les gens en ont besoin ? Le doute portait aussi sur la partie hygiène du projet (le fait de remplir les contenants soi-même, de renvoyer les flacons et les réutiliser). Il nous a donc fallu rassurer le consommateur et expliquer qu’il n’y avait aucun danger !

    Quels sont vos prochains projets ?

    On va sortir un tout nouveau produit la semaine prochaine, le lait solaire (à pic pour les vacances d’été). On est aussi en train de développer une gamme de produits pour les bébés. A moyen terme, on voudrait augmenter le nombre de points de vente qui possèdent une dozeuse, puisqu’aujourd’hui ce sont 300 points de vente au total et 50 points de vente avec une dozeuse.

    Un conseil à donner à quelqu’un qui souhaite changer son mode de vie ?

    Déjà, il faut savoir pourquoi il/elle souhaite changer son mode de vie : est-ce que c’est parce que tout le monde lui dit de le faire ou c’est parce qu’il/elle a vraiment envie de le faire ? Ensuite, il faut y aller à son rythme, prendre son temps, faire étape par étape. Et enfin, commencer par changer les choses qui lui font plaisir.

    Comment concilie-t-on une vie de maman zéro déchet et d’entrepreneuse ?

    L’organisation est le maître mot ! Je me fais un planning avec ce que j’appelle du time blocking. Je bloque des créneaux sur mon agenda, donc de telle heure à telle heure je travaille pour Cozie, de telle heure à telle heure je suis avec ma fille…

    En parallèle tu gères ton blog où tu publies régulièrement, est-ce que ça te sert pour Cozie ? Quels sont les liens entre les deux ?

    Je me suis toujours dit qu’il ne fallait pas mélanger les deux. Je ne voulais pas que mes abonnés pensent que je me servais d’eux pour vendre Cozie, je n’ai donc quasiment jamais parlé de Cozie sur mon Instagram. Mais dans les faits, mon blog a beaucoup servi Cozie parce que les gens qui me suivent sont des acheteurs de Cozie.


    Laisser un commentaire

    Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

    News à venir