PENDANT LE CORONAVIRUS : LIVRAISONS OFFERTES MAIS RETARDS À PRÉVOIR 

0

Votre panier est vide

RENCONTRE AVEC MAIA, FONDATRICE D'ENSEMBLE

04 décembre, 2018

RENCONTRE AVEC MAIA, FONDATRICE D'ENSEMBLE

Maia, la créatrice d’Ensemble, nous raconte son parcours et son projet d’embellir le monde. Ensemble propose des bougies d’exception au design singulier, fabriquées depuis leurs ateliers à Grasse en France. Chaque trimestre, la marque soutient une association en la mettant en lumière et en reversant 10% des ventes. Pour découvrir les bougies de la marque Ensemble c'est ici.

Qu’avez-vous fait avant de lancer Ensemble ?

J’ai un parcours plutôt atypique, j’ai commencé par des études de droit à la Sorbonne. J’ai fait 6 ans d’études juridiques pour au final me dire que ça ne me correspondait pas. J’ai intégré une école de commerce. J’ai ensuite été embauché chez My Little Paris dans le service retail par un hasard qui a bien fait les choses. J’ai passé 3 ans chez eux et ce fut très formateur. Armée de cette expérience et de ma volonté, j’ai décidé de monter ma marque en liant le produit et le digital.

Qu’est ce qui vous a donné l’idée de créer Ensemble ?

Je voulais un projet qui ait du sens. Je me suis rendue compte que ce qui me faisait le plus plaisir, c’était les personnes qui nous remerciaient pour l’expérience qu’on leur apportait. Je voulais faire du bien aux gens et travailler là dessus.

Au moment de ce questionnement, il y a eu la crise des réfugiés. J’habitais dans le nord de Paris et tous les jours j’allais au travail à pied et je passais devant des campements. C’était une vraie claque, je me sentais impuissante et je me demandais toujours “comment faire pour que ces gens aillent mieux ?” J’ai voulu donner du temps à des associations mais j’ai eu du mal à trouver des bons sites et des informations claires. En parlant autour de moi, j’ai réalisé qu’on était nombreux à avoir cette problématique et ne pas savoir comment aider. L’idée du concept est alors né : mettre en avant de façon esthétique, claire et transparente, des associations qui n’ont pas forcément les moyens de le faire et leur permettre d’avoir un nouveau canal de financement à travers la vente de beaux objets. On a commencé par des bougies made in France car cela me semblait symbolique : c’est un savoir-faire français et ça représente la chaleur humaine. Par la suite, nous développerons de nouveaux objets mais toujours dans la même ligne (éco-responsable, éthiques, tout en mettant en valeur un savoir-faire français).

Quelle est votre mission à travers ce projet ?

Agir pour les associations avec lesquelles on travaille et  les mettre en lumière, créer du lien avec les gens pour qu’ils deviennent eux-mêmes ambassadeurs de ces associations.

Permettre à mes clients de faire une belle action d’une nouvelle façon en recevant un bel objet et surtout en recevant les bonnes informations. L’important c’est aussi d’apporter une bouffée d’air frais à tout ce qui nous entoure, d'envoyer des bonnes ondes et rendre les gens plus optimistes.

En quoi êtes vous responsable aujourd’hui ?

En premier lieu pour mon aide apportée aux associations. La fabrication des bougies est également éco-responsable. Toutes les bougies sont produites en France à Grasse, le verre est sérigraphié pour pouvoir lui donner une seconde vie (upcycling). Par ailleurs, nous luttons également contre le sur-emballage, nous n’envoyons pas de notice ni de catalogue pour éviter que ça finisse à la poubelle. 

Quel est le processus de fabrication des produits ?

J’ai commencé à travailler avec une graphiste en mars 2018 pour créer l’identité de marque et la première bougie. Nous voulions une bougie très design avec le Manifesto gravé autour. Ce fut le résultat de long mois de travail.

Pour les senteurs, j’ai travaillé avec les ateliers à Grasse pour combiner des notes subtiles et la meilleure cire possible. Tout est centralisé la bas : il y a un atelier pour la cire, un atelier pour le verre et un atelier pour la sérigraphie. La cire est directement mélangée avec le parfum ce qui permet d’avoir une bougie qui ne sent pas uniquement à la surface. La cire est ensuite coulée en deux temps dans le verre pour avoir une surface lisse, homogène et sans creux une fois allumée.  La pose de la mèche en coton se fait ensuite à la main au centre de la bougie.

Décrivez votre marque en 3 mots ?

Solidaire, esthétique et éco-responsable.

Si votre marque était une ville, ce serait quoi ?

Songod, la ville écologique du futur imaginée par la Corée

Si votre marque était une musique, quelle serait-elle ? 

Good Posture - Italy

Si votre marque était une icône, qui serait-elle ?

Ezra Miller

Votre plus grand projet à venir ?

Je travaille actuellement avec ma graphiste sur le projet d’une Travel Candle (bougie de voyage) : un produit nomade et un peu moins cher. D’autant plus que pour ce nouveau format nous travaillons sur une collaboration avec une artiste parisienne... Affaire à suivre ! :)

Qu’est ce vous imaginez pour Ensemble pour la suite ?

Avoir ma propre boutique pour créer des expériences positives lorsque les clients viendront. Ce qui m’importe le plus c’est de faire du bien aux gens et leur faire passer un bon moment.

Des bonnes adresses responsables à partager ?

Les évènements des jardins partagés mis en lumière par les Clochettes, pour remettre du vert et de l’humain dans les villes. Ce sont des évènements qui permettent une rencontre entre les sans-abris d’un quartier et les locaux autour d’une activité de jardinage et de bricolage. 

Que fais-tu au quotidien pour être responsable ?

J’essaye d’acheter uniquement ce dont j’ai besoin. J’achète de moins en moins de vêtements et encore moins ceux de la fast fashion ! Je souhaite être cohérente avec mon projet et de favoriser des marques qui font vraiment avancer les choses. Je fais le tri évidemment, je ne me déplace qu’à vélo, j’achète des produits en vrac pour limiter mes emballages.

Une folle envie pour notre planète : si demain vous étiez une super woman ou le ministre de l’écologie, que feriez-vous ?

J’imposerai un service civique sur l’écologie pour reconnecter les gens à la réalité. Je les enverrai à la ferme pour qu’ils comprennent comment les choses se passent. Je les enverrai dans les océans pour qu’ils voient l’état des fonds marins etc.

Vous avez aimé l'histoire de Maia ? Retrouvez l'intégralité des bougies Ensemble ici


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

News à venir