LIVRAISON OFFERTE À PARTIR DE 50€ D'ACHAT - EN RAISON DU CORONAVIRUS, UNE MAJORITÉ DES LIVRAISONS SE FERA POST CONFINEMENT

0

Votre panier est vide

Rencontre avec Marie, chiropracteur

12 novembre, 2018

Rencontre avec Marie, chiropracteur

Raconte-nous ton premier jour, ce moment, ce déclic qui a engendré une prise de conscience, un nouveau départ et de nouvelles initiatives.

C’était un soir comme les autres, en Octobre 2015, il était tard, je regardais mon portable. Entre deux photos Facebook, il y avait cette longue conférence. Un intervenant américain parlait de la condition animale et  exposait au grand jour les revers de l’industrie alimentaire... Ce soir là, je me suis forcée à regarder la vidéo jusqu’au bout. Plusieurs fois j’ai du appuyer sur pause pour me remettre de la violence des mots, des faits et des images. En une heure de temps mes murs se sont effondrés. Mes excuses toutes préparées qui apaisaient  ma conscience n’était plus valides. J’avais vu et maintenant je savais. Je ne pouvais pas revenir en arrière. C’était très douloureux. Je n’ai pas pu dormir de la nuit. Je me sentais coupable et impuissante. Mon seul réconfort résidait alors dans cette promesse nocturne : Demain je change de vie.

Qu’as-tu fait après ce premier jour ?

J’ai été assez radicale au début! J’ai éradiqué tous les produits alimentaires d’origine animale du jour au lendemain. Mais mon corps m’a vite rappelée à l’ordre. De tels changements ne s’opèrent pas en si peu de temps. J’avance donc encore aujourd’hui, pas à pas, vers un nouvel équilibre alimentaire.

En quoi a consisté ton changement ?

Cette prise de conscience m’a en premier lieu poussée à changer mon mode de vie alimentaire, mais aujourd’hui elle représente bien plus et m’a fait évoluer et réfléchir sur les autres problématiques environnementales. Ce jour m’a simplement rendu la vue! Nous appartenons à la terre, pas le contraire. Elle nous nourrit, nous y sommes nés et nous y mourrons. Etre conscient de nos actes et de l’impact de notre mode de consommation sur l’environnement, c’est respecter la vie. Aujourd’hui je suis donc beaucoup plus attentive quant aux produits que j’achète. Où cela a-t-il été produit? Comment? Par qui? Pourquoi?  A partir de ce jour,  j’ai aussi cherché à donner du sens à mon métier. Comment, en tant que chiropracteur, puis-je participer à ce tournant?

En quoi ton quotidien a changé ?

J’ai changé ma façon de voir le monde. Alors oui, évidemment, mon quotidien a changé du tout au tout ! Je ne crois plus tout ce que j’entends à la télévision, je construis ma propre opinion, je suis en quête de sens et de cohérence. Je me sens mieux dans mon corps et dans ma tête. Je veux partager cette nouvelle lumière autour de moi. “ Il est encore temps d’ouvrir les yeux sur ce qui nous entoure”  Voilà  un message que j’aimerais faire passer au plus grand nombre.

Aujourd’hui, que fais-tu pour être responsable ?

Je vais vous expliquer en quoi je donne un sens à mon métier. Je suis chiropracteur et tous les jours je vois des patients. Je les aide d’abord à se libérer de leur douleurs, certes, mais pas que. Au delà de ça, je les sensibilise pour qu’ils deviennent acteur de leur santé. Je redonne un équilibre et libère les stress émotionnels afin qu’ils soient plus ouverts et à l’écoute de  leur corps, plus aptes à calmer leur mental, à lâcher prise, à  se reconnecter à eu même finalement. Se reconnecter à soi-même est essentiel pour pouvoir se connecter avec la nature et devenir conscient du monde  qui nous entoure. C’est finalement un peu ça mon rôle. Faire en sorte que mes patients se réveillent et aient un déclic. Déclic essentiel pour eux mais aussi pour la Terre. Je suis intimement persuadée que pour changer une société il faut commencer par changer les individus. Et la paix intérieure est une des premières étapes du changement.

Quel conseil donnerais-tu aux personnes qui souhaitent agir ?

De se féliciter pour chaque geste accompli ! Y aller petit à petit, garder en tête que chaque geste à un impact, c’est ça qui est vraiment important. Il n’y a pas de petites victoires. Ne pas se sentir coupable car chaque petit pas accompli est déjà important !

Si demain tu étais une super woman ou la présidente, que ferais-tu pour notre planète ?

Redéfinir la juste de place de l’homme dans la nature. Pour ça concrètement il y aurait ENORMEMENT de travail ! L’homme prend trop de place, il considère que la nature lui est du. Pourtant il en dépend. Retourner à un mode de vie plus simple, à une harmonie, un équilibre. En commençant par utiliser des énergies renouvelables et réduire les déchets. Respecter la nature pour que les éco-systèmes se remettent en marche. Rendre aux animaux leur droit à la vie et à leur état sauvage. (Aussi que fou cela puisse paraitre ils ne sont ni des sujets d’expérience, ni des vêtements, ni des divertissement, ni même de la nourriture…)

Comment imagines-tu la planète en 2030 ?

C’est important de comprendre que dans tous les cas la planète survivra. Elle sera là en 2030, elle sera là dans 100 ans, dans 1000 ans, dans 10 000 ans. La planète ne bouge pas. Ce n’est pas la question de la survie de la planète qui se pose, mais plutôt de la survie de l’espèce humaine. Des grandes extinctions d’espèces il y en a déjà eu. Je rejoins donc assez la vision de Cyril Dion (aussi pessimiste soit-elle). Il parle d’extinction de l’Homme si le tournant écologique ne se fait pas maintenant. Je ne suis pas scientifique et ne pourrait pas dire quand ni comment, mais je pense en effet que si nous n’agissons pas, nous allons droit dans le mur. Bougeons nous avant qu’il ne soit trop tard !

Ton plus grand projet à venir ?

Pour l’instant j’ai déjà comme petit projet de consulter, en plus de mon cabinet, au centre Healing à Paris. Un lieu qui partage mes valeurs dans lequel on pourra bénéficier d’une réelle approche holistique du corps (Cantine healthy, studio yoga, plusieurs thérapeutes autour du bien-être etc…). Ce genre de projet me parle beaucoup! J’aimerais aussi organiser des retraites mêlant chiropraxie, spiritualité et yoga…


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

News à venir