LIVRAISON OFFERTE À PARTIR DE 100€ D'ACHAT - CHEZ VOUS EN 5 À 7 JOURS OUVRÉS - RETOUR OFFERT

0

Votre panier est vide

Rencontre avec Marie, la co-fondatrice de l’Épicerie Créole

29 octobre, 2019

Rencontre avec Marie, la co-fondatrice de l’Épicerie Créole

Marie a créé l’Épicerie Créole avec Thaïs depuis maintenant 2 ans. Leur mission ? Promouvoir la gastronomie des territoires d’outre-mer ! On se régale avec des accras, de la sauce chien, le tout accompagné d’un petit verre de rhum arrangé. Cette semaine Marie a répondu à nos questions et nous a partagé quelques idées gourmandes.

Comment vous-vous êtes rencontrés avec Thaïs ?

On se connaît depuis toute petites. Nos parents étaient amis et nous avons des familles miroirs ! Nous avons eu des parcours scolaires similaires puisque nous avons toutes les deux fait des écoles de commerce. Nous nous sommes retrouvées au même moment avec l’envie d’entreprendre, cela a été le point de départ de L’Épicerie Créole.

Qu’est-ce que vous aimez le plus l’une chez l’autre ?

Thaïs est toujours très positive, c’est agréable de travailler avec elle. De son côté, elle apprécie ma capacité d’écoute et mon empathie. Nous formons un duo très bienveillant !

Pourrais-tu nous résumer ce qu’est L’Épicerie créole ?

Nous cherchons à valoriser l’excellence des terroirs d’outre-mer. Nous aidons les producteurs tout le long de la chaine pour que malgré la distance ils puissent continuer à travailler en circuit court c’est-à-dire limiter le nombre d’intermédiaires et que le produit aille directement du producteur au consommateur. Nous souhaitons promouvoir une région de la France trop souvent mise de côté. La gastronomie française est riche mais aussi de par ses DOM TOM !

Qu’est-ce qui vous a donné l’idée de faire ce projet ?

J’ai vécu en Guadeloupe pendant 2 ans, là-bas j’ai rencontré de nombreux producteurs locaux. Thaïs est venue à plusieurs reprises et a adoré la gastronomie antillaise. En y regardant de plus près, on s’est aperçu qu’il y avait plein de très bons produits, une multitude de producteurs mais que ces derniers n’arrivaient pas à se développer autrement que sur le marché local.

Sur quelle base sélectionnez-vous les producteurs avec qui vous travaillez ?

Tous nos produits sont issus de productions locales et artisanales. On juge aussi la qualité des produits en les testant. Les produits que nous choisissons de distribuer doivent répondre aux critères de goût, de naturalité et de provenance mais nous cherchons aussi à travailler avec des producteurs qui souhaitent s’engager sur du long terme. 

En quoi êtes-vous écoresponsables aujourd’hui ?

Nous travaillons en circuit court, directement avec les producteurs. Tous nos produits voyagent par bateau. Nous œuvrons pour aider les producteurs à supprimer les intermédiaires. On travaille sur la traçabilité des produits : l’objectif est de recueillir le plus de données possibles le long de la chaine de production pour ensuite pouvoir certifier que l’oignon utilisé dans la sauce chien par exemple est bien sans pesticides ou que les piments ont été planté à tel endroit. Nous faisons cette démarche dans un souci de transparence envers nos consommateurs. 

Aurais-tu une histoire marquante d’un de vos producteurs à nous partager ?

Notre producteur de piment a une histoire intéressante. C’est un savoir-faire familial qu’ils se transmettent. Sa mère a commencé par faire les marchés pour vendre les piments de son jardin. De fil en aiguille, ils ont créé d’autres produits comme la purée de piments. Aujourd’hui c’est le fils a repris l’entreprise et qui la développe. 

Si L’Épicerie Créole était une musique, quelle serait-elle ?   

Soleil de Kassav, une musique... ensoleillée !

Quel est ton produit favori ?

La sauce chien, elle se déguste avec tout ! 

Une recette à nous conseiller ?

Dans tous mes gratins de légumes de saison (courge ou choux fleurs en ce moment par exemple), je mets une grosse cuillère de piments végétariens. Le goût se rapproche du poivron, cela ne pique pas mais permet de relever les plats. 

Qu’est ce vous imaginez pour L’épicerie Créoles à moyen terme ?

On aimerait beaucoup ouvrir un lieu physique. Pouvoir goûter et sentir les produits enrichit considérablement l’expérience client. Et au-delà de ça on aime toutes les deux le contact humain et pouvoir aller à la rencontre des consommateurs de L’Épicerie Créole serait un gros plus dans notre quotidien ! 

A titre personnel, que fais-tu pour être écoresponsable ?

Je mange de saison, je fabrique mes produits ménagers et je réduis au maximum mes déchets (utilisation de cotons réutilisables, gourde, totebag). Plus généralement je consomme moins.

Est-ce que vous avez d’autres entreprises qui vous inspire ?

Nous sommes fans de Too Good To Go, cette initiative permet à la fois aux entreprises et aux consommateurs de contribuer à réduire le gaspillage. C’est une solution où tout le monde est gagnant !

Qu’est-ce qui te rend le plus fière depuis que vous avez lancé L’Épicerie Créole ? 

Quand je discute avec des gens que je vois peu souvent et que je me rends compte de tout ce qu’on a accompli ! Au quotidien c’est difficile d’apprécier les progrès mais dès que je prends un peu de recul je vois nos avancées et c’est gratifiant.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

News à venir