LIVRAISON OFFERTE À PARTIR DE 50€ D'ACHAT - EN RAISON DU CORONAVIRUS, UNE MAJORITÉ DES LIVRAISONS SE FERA POST CONFINEMENT

0

Votre panier est vide

RENCONTRE AVEC MARINE, FONDATRICE DE GANG DE FILLES

08 janvier, 2019

RENCONTRE AVEC MARINE, FONDATRICE DE GANG DE FILLES

Qu’est ce qui vous a donné l’idée de lancer Gang de Filles ?  

A 5 ans, je voulais déjà dessiner des vêtements. Depuis toute petite, j’ai toujours eu un goût affirmé pour l’art. J’ai fait une prépa en arts plastiques puis j’ai intégré l’Atelier Chardon Savard pour une formation de modélisme. J’ai travaillé dans plusieurs maisons de couture puis je suis tombée enceinte. C’est lors de mes 30 ans, pendant mon congé maternité que j’ai eu envie de sauter le pas. J’avais recommencé à coudre et je me baladais souvent dans les friperies. J’avais acheté une chemise et je me suis rendue compte que c’était dommage de ne pas pouvoir garder le même basique et  changer simplement de col pour changer de style. J’avais une garde robe assez variée et j’avais des pièces que je n’arrivais pas à accorder et que je ne portais jamais. L’idée des cols amovibles m’est alors venue pour avoir une garde de robe plus légère mais permettant de suivre les tendances facilement.

Quelle est votre mission avec Gang de Filles ?

C’est l’envie de créer un Gang : une communauté à l’image de la femme actuelle et de ses différents visages. C’est l’idée de pouvoir représenter les femmes libres et singulières. Les femmes ne s’enferment pas dans un style ni dans une époque : le col de la chemise est révélateur des différentes tendances au fil des années. En changeant de col, on voyage entre les époques, les générations et même les sexes. Gang de filles est une expérience, je veux que mes vêtements aient un pouvoir magique et que les filles qui les portent deviennent plus sûres d’elles et réalisent des choses qu’elles n’avaient jamais imaginé avant !

Qu’est ce qui est unique à tes produits ?

Le concept de cols amovibles qui est le produit phare de ma marque. Par un système simple de boutonnage autour du cou, la fille peut changer de col, changer de peau selon ses envies.

C’est quoi Gang de Filles en quelques mots ?

Girl power, made in France, inspiration rétro et concept unique.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Je puise mon inspiration dans les films, les livres d’art des années 50.

Si votre marque était une ville, ce serait quoi ?

Los Angeles.

Si votre marque était une musique, quelle serait-elle?

Blue Jeans de Lana Del Rey

Quel fut le jour où vous avez eu la plus grande joie avec Gang de Filles ?

Quand j’ai réussi ma campagne Ulule, j’ai pleuré ! Beaucoup de personnes m’ont soutenu. Au delà de l’aspect financier, j’ai reçu un réel soutient et c’était le plus important pour lancer mon projet. C’était un moment vraiment fort !

Votre plus grand projet à venir ?

Ouvrir une boutique, j’adorerais ouvrir un concept store avec une friperie, une partie création où on pourrait écouter des vinyles, faire des cours de couture etc.

Des adresses mode à partager ?

J’adore la friperie Goldy Mama, ils ont des pièces en friperie et des créateurs néo-vintage. Ils sont géniaux.

Un conseil mode pour notre communauté ?

Peu importe votre taille de pantalon, habillez-vous comme vous avez envie. J’ai eu plusieurs remarques sur le fait que j'arrêtais mes vêtements au 42. J’ai alors décidé d’aller jusqu’au 46 car un gang de filles c’est pour toutes les filles ! J'avais envie que toutes mes consommatrices se sentent bien.

En quoi êtes vous responsable aujourd’hui ?

J’ai décidé de faire produire en France, ce qui est un gros challenge car cela a un coût. J’utilise au maximum des fins de tissus (destockages etc) et mes produits permettent de consommer mieux. On a une belle pièce qu’on pimpe avec d’autres cols et on a pas besoin d’acheter des dizaines de chemises pour changer de style.

Que faites-vous au quotidien pour être plus responsable ?

Je fabrique mon shampoing, c’est un vrai changement d’habitude. J’achète que des produits de beauté brut, c’est plus efficace que le reste je trouve. Je prends mon vélo aussi souvent que possible.

Si demain vous étiez une super woman que feriez-vous pour notre planète ?

L’égalité des salaires entre hommes et femmes pour commencer !
J’interdirais aussi  les voitures en centre ville. Cela change le quotidien, moins d’odeur, moins de bruit, c’est plus agréable de flâner et ça donne une autre atmosphère à une ville. J’adore Amsterdam pour ça !


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

News à venir