LIVRAISON OFFERTE À PARTIR DE 50€ D'ACHAT - EN RAISON DU CORONAVIRUS, UNE MAJORITÉ DES LIVRAISONS SE FERA POST CONFINEMENT

0

Votre panier est vide

RENCONTRE AVEC SIHAM, FONDATRICE DE GÉNÉRATION XX

05 décembre, 2018

RENCONTRE AVEC SIHAM, FONDATRICE DE GÉNÉRATION XX

Racontez-nous votre premier jour, ce moment, ce déclic qui a engendré une prise de conscience, un nouveau départ et de nouvelles initiatives.

Je ne sais pas si c’est le « premier jour » mais c’est en tout cas un moment qui m’a marqué : le jour où j’ai regardé le documentaire « The True Cost » sur Netflix, je pense que c’était en février ou mars 2016 et ça a été une vraie prise de conscience sur les conséquences désastreuses, à la fois environnementales et humaines, de la production textile.

Qu’avez-vous fait après ce premier jour ?

J’ai lu pas mal d’articles sur le sujet, je me suis renseignée sur les marques qui avaient une démarche responsable et qui minimisaient leur impact négatif.

En quoi a consisté votre changement ? Quelles nouvelles décisions avez-vous prises ?

Je fais beaucoup plus attention à ce que j’achète, concernant les vêtements cela veut dire regarder la composition et privilégier les fibres naturelles, regarder le pays de production, me renseigner sur la marque et ses engagements en amont. Je fais dons de certains vêtements et j’en vends d’autres sur des sites de seconde main. Je me renseigne sur l’engagement des marques que je souhaite acheter (même si dans l’absolu je ne suis pas une grande serial shoppeuse), j’essaye d’acheter mes produits alimentaires en circuit court et quand cela fait sens issus de l’agriculture biologique, j’utilise une lessive écologique, j’essaye de limiter l’usage du plastique.

Quels ont été les bienfaits apportés par ce changement ?

La prise de conscience s’est faite dans d’autres domaines que la mode : l’alimentation, les produits ménagers etc. J’essaye de m’informer le plus possible pour pouvoir adapter ma consommation.

3 bonnes adresses / bons plans responsables à partager ?

- Dans le 11ème il y a un lieu qui s’appelle La Petite Rockette, c’est une initiative citoyenne, et vous pouvez, entre autres choses, y déposer les vêtements, meubles, ustensile etc. dont vous souhaitez vous séparer, l’établissement se charge de faire le tri et revend directement dans sa boutique. Il y a aussi des ateliers pour apprendre à réparer son vélo etc. Bref, c’est un lieu dédié à la seconde vie des objets !
- Le réseau de café/resto Wild & The Moon pousse au maximum sa démarche responsable, à la fois dans la façon dont les produits sont sourcés, mais aussi dans le lieu en lui-même : plastic-free, zéro déchet etc.
- L’application « Too Good To Go » vous permet de récupérer les invendus des commerces et restaurants en fin de journée et à moindre prix de façon à limiter le gaspillage alimentaire.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les fondatrices de Wild & The Moon et Too Good To Go, je les ai reçues dans le podcast Génération XX :) 

Quel conseil donneriez-vous aux personnes qui souhaitent agir aujourd’hui ?

Commencer par de petits gestes car je ne crois pas aux changements radicaux du jour au lendemain, se documenter et rester ouvert !

Quel conseil donneriez-vous aux personnes qui souhaitent se lancer dans une aventure entrepreneuriale aujourd’hui ?

D’un point de vue personnel, se lancer pour les  « bonnes »  raisons et d’un point de vue business, tester le plus rapidement possible son produit / service auprès de ses clients.

Si demain vous étiez une super woman ou la présidente, que feriez-vous pour notre planète ?

Je pense que tout commence par l’éducation et la diffusion de l’information. Bien sûr on parle déjà d’écologie dans les médias mais c’est souvent sous un prisme politique ou alors c’est perçu comme « militant », et cela rebute beaucoup de gens. L’écologie doit faire partie du quotidien de chacun et pour pouvoir se saisir du sujet et agir, il faut se sentir concerné et avoir les bonnes informations, les clés pour changer. Cela vaut également en entreprise.

Qu’est ce qui vous a donné l’idée de lancer Génération XX ?

Le besoin d’avoir des témoignages de femmes qui s’étaient déjà lancé dans un projet car je voulais monter le mien et me sentais perdue.

Quelle est votre mission à travers ce projet ?

Génération XX a commencé par un podcast qui donne la parole aux femmes entrepreneures et l’ambition est double : produire d’autres formats pour faire de Génération XX un véritable média global, et fédérer la communauté créée autour de Génération XX via un réseau et des événements. La mission de Génération XX est de donner à chacune l’envie de construire son propre parcours, de croire en ses projets, de définir sa propre vision du succès, de l’ambition, de l’échec etc. loin des clichés et des idées reçues, de s’entraider et de s’engager.

Le jour de votre plus grande joie avec Génération XX ?

Chaque fois qu’on me dit que Génération XX a un réel impact positif sur la vie de quelqu’un.

Le jour de la rencontre la plus marquante avec Génération XX ?

Je pense que la rencontre avec Pr Francine Leca m’a beaucoup marquée. Elle a fondé l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque, qui permet à des enfants atteints de malformations cardiaques, de venir se faire soigner en France. À 80 ans elle a une énergie extraordinaire, un engagement fort et pragmatique (quand je lui ai demandé « par où commencer ? » et qu’elle m’a répondu « par le commencement », j’ai trouvé ça génial).


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

News à venir